Vous êtes ici : Accueil > Ressources pédagogiques > STBI > La mise au point d’un médicament
Par : F Colomb
Publié : 21 janvier 2010
Format PDF Enregistrer au format PDF

La mise au point d’un médicament

Le prix de la recherche et du développement

Il faut entre 750 millions et 1,5 milliard d’euros pour créer un médicament (deux tiers des coûts sont dus aux essais chez l’homme), car il y a beaucoup d’échecs : seule une molécule brevetée sur 10 000 sera finalement commercialisée. La commercialisation de deux à trois nouveaux médicaments par an génère une croissance de 5 à 10 % du chiffre d’affaires de l’entreprise.

Ainsi, chaque jour, des milliers de molécules sont testées dans les laboratoires pharmaceutiques du monde entier. Mais peu d’entre elles donneront naissance à un "blockbluster", c’est-à-dire un médicament-vedette qui s’imposera à l’échelle planétaire.

Les laboratoires consacrent chaque année entre 15 et 20 % de leur chiffre d’affaires à la recherche et au développement de nouveaux produits.
La recherche a dans la plupart des cas recours à l’autofinancement puisque la part du financement public ne couvre qu’un pour cent de ses investissements.
A noter que les organismes publics en charge de la santé incitent les firmes pharmaceutiques à oeuvrer pour la mise au point de médicaments " orphelins ", destinés à traiter certaines maladies rares.

Le diaporama joint présente les grandes étapes de la mise au point d’un médicament.

Documents joints